Taking too long? Close loading screen.
aucun commentaire pour l'instant

LES ALLERGIES SAISONNIERES DU CHIEN ET DU CHAT

LES ALLERGIES SAISONNIERES DU CHIEN ET DU CHAT

allergies saisonnières du chien et du chatAvec l’arrivée du printemps, les allergies saisonnières pointent le bout de leurs truffes…
Comme chaque année, nos boules de poils vont être confrontées à des allergènes saisonniers tels les pollens (arbres, graminées…).

L’allergie également appelée atopie, se caractérise par une réaction d’hypersensibilité aux antigènes environnementaux.
On estime à 15%  la population canine concernée.

Alors voyons ensemble comment se manifestent les allergies saisonnières chez nos animaux et les solutions possibles.

 

L’ATOPIE SAISONNIERE DU CHIEN ET DU CHAT : EXPLICATIONS

En effet, les allergies saisonnières ne concernent pas que les humains ; elles peuvent également toucher nos chiens et nos chats. Le pollen en est très souvent responsable.

La période la plus propice est le printemps ; mais pour nos animaux celle-ci dure au-delà de la saison de pollinisation avec le pollen tombé au sol qu’ils renifleront inévitablement.

L’atopie est due essentiellement à des allergènes présents dans le milieu ambiant.

Même si comme chez l’homme, les allergies saisonnières peuvent se manifester par des problèmes respiratoires (éternuements intempestifs, écoulements nasals) ou oculaires (conjonctivites), elles se manifesteront essentiellement sous la forme d’affections cutanées chez nos chiens et nos chats.

 

L’ALLERGIE SAISONNIERE (ATOPIE SAISONNIERE) DU CHIEN ET DU CHAT : LES PREDISPOSITIONS RACIALES

Elle est définie comme une prédisposition génétique à développer des réactions d’hypersensibilité aux allergènes. Bien que tout individu puisse être atopique, certaines races sont prédisposées génétiquement, surtout chez nos amis canins :

  • Boxer
  • Bouledogue français et anglais
  • Westie
  • Yorkshire
  • Labrador
  • Golden retriever
  • Lhassa Apso
  • Shih Tzu
  • Setter
  • American Staffordshire terrier

Chez nos amis félins, seuls les Abyssins seraient supposés génétiquement à risque.

 

LES PARTIES DU CORPS DU CHAT ET DU CHIEN LES PLUS EXPOSEES A L’ALLERGIE SAISONNIERE

allergies-saisonnières-chat
Il s’agit d’une maladie chronique récurrente, l’animal atteint le sera toute sa vie avec des périodes plus ou moins intenses.

Les parties du corps de l’animal les plus touchées lors d’affections cutanées seront celles le plus en contact avec le sol donc avec le pollen présent sur ce dernier, soit :

  • Les pattes
  • L’abdomen
  • Les flancs
  • Les aisselles
  • La face
  • Les oreilles

La peau et les muqueuses des animaux atopiques ne remplissent pas leur fonction de barrière naturelle face aux allergènes, elles les laissent ainsi pénétrer dans l’organisme.

 

L’ALLERGIE SAISONNIERE (ATOPIE SAISONNIERE) DU CHIEN ET DU CHAT : LES SYMPTÔMES

allergies-saisonnieres-du-chien
Les premiers symptômes apparaissent le plus souvent avant les 3 ans de l’animal et se manifesteront par des démangeaisons (grattage, léchage, mordillements des zones concernées). Si l’inflammation cutanée et les démangeaisons sont trop intenses, il peut y avoir des complications d’ordre infectieux.

Vont alors apparaitre des signes tels que :

  • Rougeurs
  • Lésions cutanées
  • Croûtes
  • Boutons
  • Desquamations
  • Perte de poils
  • Peau grasse (séborrhée)
  • Epaississement de la peau
  • Mauvaise odeur
  • Otites

LE DIAGNOSTIC DE L’ALLERGIE SAISONNIERE DU CHIEN ET DU CHAT 

 Après un examen physique et dermatologique de votre animal, le vétérinaire pourra poser un diagnostic. La tâche n’est pas des moindres car il n’existe pas de tests suffisamment sûrs pour conclure, avec certitude, à une allergie saisonnière. Il faudra donc au vétérinaire prendre en compte plusieurs éléments pour arriver à cette conclusion comme :

  • La race
  • Les symptômes
  • Les traitements antérieurs si existants
  • L’âge
  • Le caractère saisonnier
  • L’environnement
  • L’exclusion d’autres maladies

Une fois le diagnostic posé, le vétérinaire pourra mettre en place une désensibilisation (70% des individus y répondent favorablement) et un traitement à base d’antihistaminiques, de cortisone et d’immunosuppresseurs afin de contrôler les démangeaisons et donc, par là même, l’aggravation des lésions cutanées.

 

LA PREVENTION DE L’ALLERGIE SAISONNIERE  CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT 

Même si pour les animaux atopiques les allergies saisonnières sont inévitables, la prévention peut limiter, dans une certaine mesure, la manifestation de ces dernières grâce à :

traitements antiparasitaires adéquates

  • traitements antiparasitantes adéquats
  • shampooings spécifiques qui permettront la restauration de la barrière naturelle cutanée
  • lotions hydratantes
  • brossages quotidiens
  • alimentations hypoallergéniques
  • compléments alimentaires riches en oméga-3 et oméga-6
  • lieux de sorties adaptés en fonction des saisons
    Mais aussi par l’entretien du lieu de vie (intérieur comme extérieur)

En conclusion, nous pouvons donc constater que l’atopie saisonnière est bien complexe à gérer. Il n’existe pas de traitement unique ; il faudra au vétérinaire du temps pour trouver le traitement adapté car chaque individu présentera des manifestations variables. Un investissement du maitre, au quotidien, sera la clé pour une meilleure qualité de vie de l’animal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poster un commentaire