Taking too long? Close loading screen.
aucun commentaire pour l'instant

L’intoxication du chien et du chat à l’antigel

Intoxication du chien et du chat à l’antigel

En premier lieu, l’intoxication à l’antigel à base d’éthylène glycol fait partie des empoisonnements les plus souvent mortels.
Cette intoxication est bien souvent saisonnière.
Elle touche pour 82% des chiens et 18% des chats.

intoxication antigel chien chat

L’éthylène glycol : un poison toxique pour les chiens et les chats

Pour commencer, voyons les usages de l’éthylène glycol :

– antigel dans les liquides de refroidissement des radiateurs des véhicules
– antigel dans les liquides lave-glaces des voitures
– associé aux liquides de frein ou aux huiles moteurs
– composant de certaines encres ou peintures où il est utilisé comme solvant.
Il est par ailleurs utilisé dans beaucoup d’autres industries.

intoxication-ethylene-glycol-chien-chatOrigines de l’empoisonnement à l’antigel

Ce type d’intoxication apparaît principalement l’hiver puisqu’il est utilisé pour combattre le froid.
Les chiens et les chats peuvent être victimes de cet empoisonnement, mais ces derniers en moindre mesure.

L’intoxication est principalement accidentelle due à l’ingestion du produit.
L’éthylène glycol attire les animaux car il a un goût sucré si bien que l’animal peut en avaler une grande quantité rapidement toxique.

L’intoxication à l’antigel à base d’éthylène glycol

L’ingestion d’éthylène glycol entraîne rapidement une insuffisance rénale aiguë car il est très vite absorbé par la muqueuse digestive.

Une fois dans le sang, le foie va transformer l’éthylène glycol en différents acides créant une acidose sévère.

Deux de ces produits de détoxification, l’acide glyoxalique et l’acide oxalique, vont être éliminés par les reins, dans les urines sous forme de sels (cristaux d’oxalate de calcium).
Le dépôt de ces cristaux dans les tubulures rénaux bloque mécaniquement le rein et entraîne une nécrose tubulaire.

L’insuffisance rénale est rapidement mortelle, il faut vite agir.

Les signes d’intoxication à l’éthylène glycol

Les signes cliniques dépendent de la quantité ingérée mais elle est souvent importante car le produit est appétent.

Les premiers signes peuvent apparaître en 30 minutes à peine.

On peut observer deux phases à cette intoxication :
– la première est liée à l’éthylène glycol lui-même
– la deuxième est liée aux acides transformés par le foie

Voyons tout d’abord les symptômes de l’ingestion de l’éthylène glycol

– troubles digestifs, tels que vomissements dus à l’irritation gastrique. Mais également, nausées, anorexie, polydipsie (augmentation de la prise de boisson).

– troubles nerveux observés dans les premières heures suite à l’ingestion, tels qu’un état ébrieux lié à la prise d’alcool. Mais également une baisse des réflexes, des myoclonies pouvant prendre la forme de convulsions ou de pédalage.

– autres troubles, tels que augmentation des urines et de la prise de boisson, puis moins de prise de boisson entraînant une déshydratation.
– troubles de la thermorégulation avec l’apparition d’une hypothermie.

Environ 12 heures après l’ingestion le chien semble récupérer, il s’agit de la période de rémission lors de laquelle les signes neurologiques diminuent.
Il ne semble pas y avoir de phase de rémission chez le chat.

Les signes d’intoxication liés aux acides

Entre 12 et 24 heures après l’ingestion apparaissent des troubles cardio-pulmonaires tels qu’une augmentation de la fréquence cardiaque (tachycardie) et une augmentation du rythme respiratoire (tachypnée), tel qu’un œdème pulmonaire ou encore un bleuissement des muqueuses (cyanose).

Entre 36 et 72 heures après l’ingestion les reins sont atteints.

Cette atteinte va se traduire par des signes tels qu’abattement, anorexie, ulcérations buccales, hyper salivation, forte diminution de la production d’urines jusqu’à son arrêt total.

Pronostic de l’intoxication à l’antigel

Il est à noter que seulement 6,6ml/Kg d’antigel à base d’éthylène glycol pur peuvent tuer un chien et 1,5ml/Kg peuvent tuer un chat. Ceci est vraiment très peu sachant que le produit est appétant car sucré.

L’évolution vers un coma ou la mort  est importante. Elle est à noter dans 50 à 70% des cas chez le chien et à plus de 70% chez le chat.

Un des facteurs aggravants de cette intoxication est si l’ingestion de l’éthylène glycol s’est produite lorsque l’animal était à jeun (estomac vide).

Si l’intoxication est rapidement prise en charge par le vétérinaire, ce qui sous-entend qu’il puisse diagnostiquer ce type d’intoxication, soit par analyses ou encore par renseignements fournis par les propriétaires de l’animal (emballage éventré, circonstances, etc.) les résultats sont plutôt encourageants.

Idéalement le traitement doit être entrepris dans les 3 heures pour le chat et dans les 5 heures pour le chien.

Pour en savoir plus sur les gestes de premiers secours, les conduites à tenir face à une intoxication du chien ou du chat, n’hésitez pas à nous rejoindre lors de nos formations de premiers secours canin et félin.

Retrouvez les dates et lieux proches de chez vous.

 

 

Poster un commentaire