Taking too long? Close loading screen.
aucun commentaire pour l'instant

TRANSFUSIONS SANGUINES CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT

TRANSFUSIONS SANGUINES CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT

Bien que de nombreux propriétaires l’ignorent encore, l’état de santé d’un chien ou d’un chat peut nécessiter une transfusion sanguine. Celui-ci pourrait en bénéficier.
Effectivement la médecine vétérinaire a fort évolué en la matière.
D’ailleurs depuis maintenant plusieurs décennies l’utilisation de transfusions sanguines dans un but thérapeutique est devenue plus accessible avec notamment le stockage des produits sanguins et les tests de compatibilité (voir notre article concernant « LES GROUPES SANGUINS DU CHIEN ET DU CHAT»).


Alors dans quelles situations pourrions-nous avoir recours à une transfusion sanguine pour notre chien ou notre chat ? En quoi consiste-t-elle ? Comment se réalise-t-elle ? Y a-t-il un danger pour notre animal ?

LA TRANSFUSION SANGUINE CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT : EN QUOI CONSISTE-T-ELLE ?

Pour commencer, la transfusion sanguine a pour but d’apporter un maximum de globules rouges au receveur en limitant au mieux la destruction de ceux-ci.

Cette transfusion peut consister soit :

  • A une transfusion de sang total frais
  • A une transfusion de certains constituants du sang comme le plasma par exemple

La transfusion sanguine permet d’apporter, soit :
– de l’oxygène par l’apport de globules rouges (transfusion de sang total)
– des facteurs de la coagulation par les éléments contenus dans le plasma (transfusion de sang total ou de plasma).

LA TRANSFUSION SANGUINE CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT : POURQUOI ?

 Deux raisons principales pour lesquelles votre animal peut être transfusé :

  • L’anémie (diminution importante des globules rouges ou du taux d’hémoglobine dans le sang) : elle peut être causée par une hémorragie accidentelle ou chirurgicale, une maladie parasitaire, un ulcère, une insuffisance rénale, certaines intoxications comme celle aux oignons, un dysfonctionnement du système immunitaire ou lors de troubles médullaires (atteintes de la moelle épinière).
  • Un trouble de la coagulation sanguine: comme lors d’une intoxication aux anti-coagulants (raticides) ou lors d’une coagulopathie (déficit en facteur de coagulation).

LA TRANSFUSION SANGUINE CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT : LE DEROULEMENT

TROUVER UN DONNEUR

Pour qu’elle puisse être réalisée, l’équipe médicale devra trouver un donneur. Sans banque de sang, trouver du sang disponible rapidement est très souvent problématique. Les vétérinaires disposent souvent d’une liste de donneurs dont les propriétaires ont donné leur accord pour que leur animal soit prélevé en cas d’urgence.

La sélection d’un donneur adéquat est une étape importante pour éviter les réactions transfusionnelles (lire notre article sur « LES DONS DU SANG CHEZ LE CHIEN ET CHEZ LE CHAT »).

transfusion-sanguine-chien-chatLE TYPAGE SANGUIN ET CROSS-MATCHING

  • Le typage sanguin sert à déterminer le groupe sanguin du receveur et du donneur.
  • Le cross-matching(test) permet de mettre en évidence la compatibilité entre le sang du receveur et celui du donneur. En cas d’urgence, ce test est souvent le seul pratiqué lorsque l’on ignore le groupe sanguin du receveur ou du donneur. Il consiste à mélanger du sang du donneur au plasma du receveur. Si une destruction des globules rouges (hémolyse) se produit, cela mettra en évidence une incompatibilité entre les deux sangs. De ce fait, la transfusion sanguine ne pourra pas être effectuée.

 

A SAVOIR

Le chien ne possède que très peu d’anticorps naturels, ce qui veut dire que le receveur peut accepter tous les groupes sanguins sans risque lors d’une première transfusion. Cependant, après la première transfusion, le système immunitaire du receveur va développer des anticorps dirigés contre les antigènes des globules rouges du donneur. Lors d’une deuxième transfusion avec le même donneur, une destruction des globules rouges de ce dernier se produirait créant un accident hémolytique. Pour cette raison, un nouveau donneur devra être trouvé.

Le chat possède des anticorps naturels : En conséquence, il faut toujours vérifier, contrairement au chien, la compatibilité sanguine entre les sangs du donneur et du receveur dès la première transfusion.

En bref une fois le donneur trouvé et la compatibilité vérifiée, la transfusion pourra débuter.

LA TRANSFUSION

  • La poche de sang à transfuser sera tiédie dans un bain avant l’injection.
  • Une perfusion posée dans une veine d’une patte arrière, de l’avant-bras ou dans la jugulaire (cou), va permettre d’injecter lentement le sang.
  • Quoi qu’il en soit l’animal fera l’objet d’une surveillance accrue pendant mais également après la transfusion (fréquence cardiaque, couleur des muqueuses, température, urines, troubles d’ordre digestifs et neurologiques…) pour traiter toute réaction transfusionnelle immédiatement.

LA TRANSFUSION SANGUINE CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT : QUELS SONT LES RISQUES ?

Cependant une transfusion n’est pas sans risque pour nos animaux. Aussi des complications peuvent apparaitre comme par exemple :

  • Des réactions hémolytiques (destruction des globules rouges) en cas d’incompatibilité des groupes sanguins. Comme nous l’avons vu tout sera mis en œuvre pour éviter cette réaction.
  • Des réactions allergiques ou chocs anaphylactiques
  • Un choc septique (contamination bactérienne)
  • Une intoxication au citrate
  • Une embolie gazeuse (transfusion d’air)

En conclusion le vétérinaire évaluera toujours les risques avant de prendre la décision de transfuser l’animal.

En résumé, il lui faudra trouver un donneur.

 

 

 

 

 

 

 

 

Poster un commentaire